ATELIER – Réfléchir à nos luttes, regards sur la radicalité
Affiche réalisée par le collectif féministe La Rage. www.larage.org

ATELIER – Réfléchir à nos luttes, regards sur la radicalité

  • Post author:
  • Post published:9 janvier 2021
  • Post category:Educ Pop

Un point de départ: L’atelier que nous avons construit est né d’une petite enquête réalisée en arpentant la fête des possibles 2019, en questionnant les participant·es à propos de leur rapport au militantisme, leur stratégie (ou absence de stratégie) et enfin à la radicalité. Les réponses ont été très diverses et ont témoigné d’une curiosité et d’une envie d’aller plus loin par rapport à nos logiciels militants. 

Comment avons nous construit cet atelier ? Quelle a été notre démarche ? Un groupe a été constitué, réunissant des personnes qui ne sont pas toutes adhérentes à Dédale. Chacun·e a proposé de réaliser une fiche sur une lutte qu’iel pensait être une base intéressante de réflexion collective. Ces choix sont donc subjectifs, même si ils ont été l’objet de discussions entre nous. Nous nous sommes ensuite prêté.es à l’exercice entre nous ! Nous avons donc fait l’expérience du déroulement et des ressources que nous proposons pour voir quels dialogues et quelles réflexions ont émergés … 

Objectif de l’atelier: Cet atelier a été donc conçu pour proposer un espace de réflexion et de dialogue entre militant·es de différentes organisations sur ce que représente le mot « radicalité » pour elleux, et comment celle-ci se manifeste ou non dans les luttes sociales, écologistes et politiques. 

Pourquoi la radicalité ? L’idée est de provoquer l’échange autour de ce mot, qui peut prendre un sens négatif dans l’imaginaire collectif, selon les périodes et les groupes sociaux. Certain·es la posent comme une nécessité pour provoquer du changement et de l’alternative, ou se revendiquent de l’ «écologie radicale ». Au contraire, pour d’autres, elle entraîne la disqualification ou la marginalisation de certains mouvements politiques.  Il n’est pas question de trouver des moyens d’action miracle, mais surtout de pouvoir questionner nos perceptions du militantisme pour construire des stratégies pour peut-être réussir à construire des stratégies plus opérationnelles et adaptatives selon nos contextes et objectifs.

Que fait-on pendant cet atelier ? Il s’agit d’un atelier de réflexion et de dialogue collectif, qui s’appuie sur des ressources (que nous avons) sélectionnées ou synthétisées, interroge notre rapport à la radicalité et ses diverses représentations et présente des luttes (voir la liste des fiches réalisées ci-dessous). Nous pensons en effet important, pour construire nos actions militantes, de s’approprier et d’interroger ces mouvements politiques et sociaux. Comme source d’inspiration et de compréhension ?

Informations pratiques:

  • Public visé :  militant·es et membres actif·ves d’associations
  • Nombre de participant·es : ~entre 15 et 18 personnes 
  • Animation et facilitation : entre 2 et 3 personnes
  • Matériel :  grande salle, 6 tables, ~20 chaises, ordinateur et sono, papiers et stylos. 

Déroulement de l’atelier :

Présentation courte du contexte de l’atelier en même temps qu’un petit encas/apéro.

Immersion dans le sujet: visionnage d’une courte vidéo qui interroge les stratégies de luttes. L’objectif de cette session est de s’immerger doucement dans le sujet/s’imprégner doucement su sujet (juste pour éviter une répétition avec l’accroche en italique)  des luttes et de notre rapport à la radicalité. À la fin de la vidéo, nous proposons de réagir brièvement à partir des questions suivantes : qu’est ce que vous aimeriez creuser à partir de là ? Qu’est ce qui vous frustre ou titille votre curiosité?  [ Vidéo- 11m42, Réactions libres -15m]

Prise de conscience des différentes  représentations? proposition de mise en mouvement, positionnement dans l’espace sur un axe représentant une échelle de radicalité des luttes:  +/- radical, par rapport à une proposition d’action militante. Le contexte n’est pas précisé pour chaque exemple. Chacun.e est invité.e à s’exprimer sur son positionnement dans l’espace et donc par rapport à la proposition formulée. Cette session permet de créer les premières interactions « conflictuelles » et de participer à poser le cadre de confiance. L’objectif n’est pas de débattre de la radicalité de ces luttes, mais de soulever les diverses manières dont les un·es et les autres se représentent cette notion, comment elle est décrite, par quels indicateurs ou dimensions, etc. Exemple: Organiser une projection-débat militante , placez-vous sur cet axe, + radical à gauche et – radical à droite.  [15m]

Immersion dans les luttes: proposition de lire des fiches décrivant des luttes en trois temps : lecture de la fiche [20m] et moment de réflexion individuelle [5m], restitution et discussion par groupe de trois sur la même fiche de lutte [15m] avec une fiche de lecture critique d’accompagnement  et enfin discussion par groupe de trois sur trois luttes différentes [20m]. L’objectif de cette session est d’explorer des luttes avec leur contexte, leur stratégie, leurs actions, les caractéristiques de leur acteur·ices, leur évolution historique voire leur influence dans nos luttes actuelles. Les luttes que nous proposons d’arpenter:

  • La lutte antinucléaire à Bure   
  • La lutte afroféministe du collectif Mwasi   
  • La tactique Black Bloc dans les grands sommets gouvernementaux   
  • La lutte du CLODO, comité pour la liquidation ou la destruction des ordinateurs   
  • La lutte écoféministe au camp en mixité choisie sans hommes de Greenham common    
  • La lutte du mouvement sans terre (MST)   
  • La lutte de la jeunesse chilienne ?    
  • La lutte des femmes du kurdistan contre le terrorisme

Restitution collective: proposition d’un tour de fin: comment avez-vous vécu l’atelier ? Comment vous repartez ? L’objectif de cette session est de capter les motivations et les frustrations que l’atelier a pu contribuer à faire émerger, observer le fil de réflexion qui a été développé (ou pas) et si des liens avec des expériences personnelles émergent (ou pas). 

Références pour réfléchir au delà de l’atelier:

Si vous souhaitez proposer cet atelier dans votre association, contactez: contact@dedaleasso.org